· 

Comprendre ou Accepter

Lorsque qu’une situation se présente, le premier de nos réflexes est bien souvent de vouloir comprendre pourquoi, d’analyser, de comparer, de chercher à l’extérieur de nous les raisons de cette situation inconfortable, de pointer du doigt l’autre au sens large (Un mari, une femme, les voisins, la famille, les collègues, etc.), de se mettre en position de victime, et d’abandonner notre pouvoir à l’autre, à la situation ! S’ensuit alors le hamster dans sa roue qui débute sa course infinie, les pensées sont en boucle, et il devient alors quasi impossible de sortir de ces pensées qui parasitent le moment, la journée, la nuit, la semaine voire des mois et des années pour certains. Cet état cacophonique est situé uniquement dans le mental empêche l’ouverture, la vue même d’un autre possible.

Dans cet état, on n’entend plus, on n’écoute plus, on ne voit plus.

La pensée crée notre réalité.

Accepter une situation qui se présente qui heurte, qui bouscule, qui parasite et fait ressentir de l’inconfort permet à l’esprit en boucle de lâcher et au hamster de sortir de sa cage.

Accepter c’est regarder avec distance, observer et laisser passer l’évènement, c’est comme regarder un nuage qui passe dans un ciel bleu.

Accepter c’est se laisser traverser par les émotions, c’est prendre une respiration, c’est laisser le mouvement se faire en laissant le mental au repos.

Accepter ce n’est pas être d’accord, ce n’est pas se résigner, accepter c’est dépasser, aller un pas plus loin avec plus de légèreté, c’est reprendre son propre pouvoir créateur.

Accepter c’est une histoire entre soi et soi.

Le processus d’acceptation est source d’énergie constructive et créative, il est libérateur de nos croyances parasitantes et paralysantes.

Et soudain dans l’acception survient la compréhension.

Sabine

Écrire commentaire

Commentaires: 0